Est-ce que le « pouvoir organisateur » de l’Université catholique de Louvain sert uniquement à se laver les mains ?

Déplorable du point de vue intellectuel, cette attitude représente surtout un pitoyable tour de passe-passe déontologique qui consiste à dire : nous, les évêques, ne pouvons hélas ! soutenir M. Mercier parce qu’il ne fait pas de la théologie… mais nous appuyons les autorités de l’UCL parce qu’elles le condamnent au seul nom de la philosophie !

Mgr Guy Harpigny a répondu, au nom des évêques francophones de Belgique, détenteurs du pouvoir organisateur de l’UCL, à la pétition en soutien au Pr Mercier promue par la Fédération Pro Europa Christiana.

 

Il y déclare que le texte La philosophie pour la vie. Contre un prétendu ‘droit de choisir’ l’avortement (qui définit celui-ci comme un « crime »), n’exprimerait pas la position officielle de l’Église catholique car le chargé de cours « se situe au point de vue philosophique », tandis que « le point de vue de l’Église implique, par contre, un approche théologique et pastorale ». Et l’évêque de Tournay de réaffirmer, deux paragraphes plus loin, que M. Mercier ne peut développer la position de l’Église « car son objectif est d’ordre philosophique et non théologique ».

 

En établissant cette séparation radicale entre la philosophie et la théologie dans l’élaboration de la doctrine catholique (c.a.d. la position officielle de l’Église), l’évêque de Tournai contredit deux grandes encycliques du regretté pape Jean-Paul II : Fides et ratio et Evangelium vitae.

 

La première affirme catégoriquement qu’« il existe une profonde et indissoluble unité entre la connaissance de la raison et celle de la foi » (§ 16), que « la foi demande que son objet soit compris avec l'aide de la raison », tandis que « la raison, au sommet de sa recherche, admet comme nécessaire ce que présente la foi » (§ 42), que « la nature, objet propre de la philosophie, peut contribuer à la compréhension de la révélation divine » (§ 43), que « la foi, privée de la raison … [court] le risque de ne plus être une proposition universelle » et « tombe dans le grand danger d'être réduite à un mythe ou à une superstition » (§ 48), ce qui oblige le Magistère à dénoncer le fidéisme « qui ne reconnaît pas l'importance de la connaissance rationnelle et du discours philosophique pour l'intelligence de la foi » et qui se reconnaît par le « peu de considération accordée à la théologie spéculative, comme aussi au mépris pour la philosophie classique, aux notions desquelles l'intelligence de la foi et les formulations dogmatiques elles-mêmes ont puisé leur terminologie » (§ 55).

 

De Fides et ratio, Mgr Harpigny a aussi oublié que « la théologie morale a peut-être un besoin encore plus grand de l'apport philosophique », car « l'Évangile et les écrits apostoliques proposent soit des principes généraux de conduite chrétienne, soit des enseignements et des préceptes ponctuels ». Donc, « pour les appliquer aux circonstances particulières de la vie individuelle et sociale, le chrétien doit être en mesure d'engager à fond sa conscience et la puissance de son raisonnement. En d'autres termes, cela signifie que la théologie morale doit recourir à une conception philosophique correcte tant de la nature humaine et de la société que des principes généraux d'une décision éthique » (§ 68).

 

En plus, l’évêque de Tournay ne semble pas avoir lu attentivement Evangelium vitae, laquelle déclare que les textes de la Sainte Écriture « ne parlent jamais d'avortement volontaire et donc ne comportent pas de condamnations directes et spécifiques à ce sujet », lesquelles résultent plutôt de la grande considération qu’elles ont pour l'être humain dans le sein maternel, d’où on peut déduire « comme conséquence logique » (c.a.d. philosophique !) « qu'à lui aussi s'étend le commandement de Dieu: ‘Tu ne tueras pas’ » (§ 61).

 

En fait, à côté des textes bibliques qui expriment cette haute considération pour l’enfant à naître, la position officielle de l’Église, développée par Evangelium vitae, s’appuie largement sur des arguments d’ordre philosophique : « Dès que l'ovule est fécondé, se trouve inaugurée une vie qui n'est celle ni du père ni de la mère, mais d'un nouvel être humain qui se développe pour lui-même. Il ne sera jamais rendu humain s'il ne l'est pas dès lors » (§ 60) ; pour cette raison, un avortement est l’homicide de l’être le plus innocent qu’on puisse imaginer, incapable d’agresser, dépourvu du plus infime moyen de défense, etc. C’est pourquoi il faut avoir « le courage de regarder la vérité en face et d'appeler les choses par leur nom » (§ 58). Quel est-il ce nom ? « Crime abominable », selon le Concile Vatican II.

 

Ce sont ces raisonnements et cette qualification que le Pr Mercier a développés, d’un point de vue philosophique, dans son cour, contribuant ainsi à l’un des versants de la démarche que l’Église catholique suit lorsqu’Elle formule sa position officielle sur la gravité morale de l’avortement procuré. Une démarche qui ne se limite pas, comme Mgr Harpigny le voudrait, à « une approche théologique et pastorale ».

 

L’évêque de Tournay réaffirme plus loin, dans la praxis, le fossé artificiel et hétérodoxe qu’il établit entre la théologie et la philosophie. Il déclare que lui et ses confrères francophones de l’épiscopat belge « appuient les autorités académiques de l’UCL », lesquelles « n’ont pas à se prononcer sur une question théologique ou religieuse, mais sur la mise en œuvre d’un cours de philosophie », comme si la théologie et la philosophie étaient deux parallèles qui ne se rencontrent jamais, et surtout comme si l’UCL n’était pas une université officiellement catholique.

 

Déplorable du point de vue intellectuel, cette attitude représente surtout un pitoyable tour de passe-passe déontologique qui consiste à dire : nous, les évêques, ne pouvons hélas ! soutenir M. Mercier parce qu’il ne fait pas de la théologie… mais nous appuyons les autorités de l’UCL parce qu’elles le condamnent au seul nom de la philosophie !

 

Est-ce que le « pouvoir organisateur » de l’Université catholique de Louvain sert uniquement à se laver les mains comme Ponce Pilate, au nom d’un « fidéisme » de mauvais aloi ?

 

Bruxelles, 5 avril 2017

Paul von Oldenburg
Fédération Pro Europa Christiana

Écrire commentaire

Commentaires : 107
  • #1

    De Bruchard (mercredi, 05 avril 2017 18:30)

    Je soutiens la petition

  • #2

    Viller (mercredi, 05 avril 2017 18:43)

    En effet, la position de nos évêques est schizophrénique.

  • #3

    SCHILLE Andrée (mercredi, 05 avril 2017 18:48)

    pour que "justice et vérité s'embrassent, je soutiens la pétition

  • #4

    Walter Vasconcelos Jr (mercredi, 05 avril 2017 18:49)

    Est-ce que le « pouvoir organisateur » de l’Université catholique de Louvain sert uniquement à se laver les mains ?

    NON, non et non!!!!!

  • #5

    epitalon (mercredi, 05 avril 2017 18:50)





    bien d'accord avec vous ! Que DIEU vous vienne en aide...Je ne peux plus faire grand'chose, étant âgée, mais je peux toujours PRIER !

  • #6

    HUSSON (mercredi, 05 avril 2017 18:56)

    Je soutiens sans réserve le Professeur MERCIER

  • #7

    marcel.hd@orange.fr (mercredi, 05 avril 2017 18:59)

    je soutien sans réserve ce professeur

  • #8

    Chantal (mercredi, 05 avril 2017 19:13)

    Cela m'attriste profondément de voir de nombreux évêques et prêtres faillir à leur mission d'évangélisation. Nous, les petits, nous avons besoin d'être soutenus dans notre foi, d'être évangélisés et accompagnés.
    Je prie pour eux car ils portent une lourde responsabilité : Mt 18, 6 "Celui qui est un scandale, une occasion de chute, pour un seul de ces petits qui croient en moi, il est préférable pour lui qu’on lui accroche au cou une de ces meules que tournent les ânes, et qu’il soit englouti en pleine mer."

  • #9

    PAPET-VAUBAN (mercredi, 05 avril 2017 19:14)

    J'apporte mon entier soutien au professeur Mercier

  • #10

    Corréus (mercredi, 05 avril 2017 19:31)

    Ce n'est malheureusement pas nouveau pour l'Université Catholique de Louvain de prendre des positions extrêmes par rapport à Rome, car gangrenée par les lumières, elle dispense un enseignement beaucoup plus proche de luther et calvin que du catholicisme. Cette position est celle initiée dans les loges maçonniques particulièrement au g.o. dans le but de détruire l'Eglise Catholique par la création d'une nouvelle religion laïque. Y aurait-il des frères... dans cette vénérable institution ?

  • #11

    B. de Montpellier (mercredi, 05 avril 2017 19:58)

    La Belgique doit sans doute toucher le fond afin que les catholiques connaissent un sursaut et réaffirment haut et fort leur Foi dans le Christ ressuscité! Que le professeur Mercier continue à espérer: il peut compter sur le soutien de nombreux belges qui lui sont si reconnaissants d'avoir enfin osé affirmer la Vérité...

  • #12

    BERTON Brigitte (mercredi, 05 avril 2017 20:00)

    Bonsoir, Mesdames, Messieurs,
    S'il vous plaît, veuillez laisser ces petits êtes embryonnaires vivre. Ils sont là, ils ont déjà été créés, Dieu trouvera une place chaude pour eux ou, s'ils ne sont pas désirés, pourquoi ne pas les faire adopter?
    Ils ont le droit à la Vie.
    Pitié pour eux.

    Brigitte

  • #13

    Anne-Marie Zanol (mercredi, 05 avril 2017 20:13)

    On ne doit pas toucher à la vie car cela est une offense à Dieu que nous devons tous craindre

  • #14

    SIMON FRANCOIS (mercredi, 05 avril 2017 20:22)

    J'apporte mon soutien sans nuances au Professeur MERCIER;

  • #15

    Lucien (mercredi, 05 avril 2017 20:24)

    c'est ce qu'on peut appeler du quiétisme. Je crois que le Dieu dont ils se réclament "vomi les tièdes". Merci pour les martyrs : ont-ils choisi pour rien ?

  • #16

    Robben (mercredi, 05 avril 2017 20:25)

    Je soutiens le Professeur Mercier et je pie pour nos Evêques pour qu'ils aient le courage de leur foi.

  • #17

    Chantal Sionian (mercredi, 05 avril 2017 20:31)

    Je ne peux que soutenir le professeur Mercier.

  • #18

    Gérard ROLLAND (mercredi, 05 avril 2017 20:40)

    Nos représentants de l'Eglise seraient-ils moins chrétiens que leur base ???

  • #19

    Fernand Stasse (mercredi, 05 avril 2017 21:11)

    Soutien sans imite à ce professeur. Un peu de courage aux éminences de l'église de Belgique pour oser affirmer les vraies valeurs.

  • #20

    Vilas (mercredi, 05 avril 2017 21:19)

    je soutiens cette pétition ...

  • #21

    VEYRON (mercredi, 05 avril 2017 21:23)

    Mgr Guy Harpigny, comme ses confrères de l'église conciliaire, n'est certainement pas évêque !!!

  • #22

    AUBANEL Hélène (mercredi, 05 avril 2017 22:06)

    Soutien total et sans limite à ce professeur. Déplorable que les représentants de l'Eglise soient bien moins chrétiens que leur base.

  • #23

    baillot (mercredi, 05 avril 2017 22:54)

    dans le 1er commandement de DIEU il est écrit : TU NE TUERAS PAS !
    l'avortement est un crime ! c'est un péché mortel !

  • #24

    Héry (mercredi, 05 avril 2017 22:57)

    nous sommes vraiment dans une Europe encore adolescente qui ne sait pas harmoniser ses contradictions, elle est contre la peine de mort ,mais pour l'avortement et l'euthanasie...........

  • #25

    Haubtmann (mercredi, 05 avril 2017 22:58)

    Que de mal peuvent faire ces religieux ils se déchristianise

  • #26

    herrlinger (mercredi, 05 avril 2017 23:08)

    Des hypocrites et des lâches honte à eux!!!

  • #27

    Noroît (mercredi, 05 avril 2017 23:11)

    Il serait peut-être bon qu'on rappelle à ces éminents prélats comment Ponce Pilate a terminé sa vie :
    " Cinq ans après la mort de Notre Seigneur, Dépouillé de toutes ses dignités, Pilate fut banni à perpétuité et relegué dans les Gaules, dans la ville de Vienne, appelée alors le Carcer Romanorum, la grande prison des Romains, ou la prison des grands coupables romains. Il y arriva vers la fin de l'année 38 de Notre seigneur.
    Accablé de chagrin, dévoré de remords, exaspéré des mauvais traitements que Caligula avait ordonné d'ajouter aux rigueurs de l'exil, Pilate finit par se suicider. Ce dernier crime, qui combla tous les autres, eut lieu après trois années de bannissement, l'an 41 de Notre Seigneur et la troisième année du règne de Caligula. Ainsi finit, pour l'instruction des persécuteurs du christianisme et des ambitieux qui sacrifient leur conscience à leurs intérêts, Ponce Pilate, dont le nom, tristement immortel, est devenu synonyme de bassesse, de félonie et de vénalité."
    (source : Mgr Gaume, édit. Expéditions pamphiliennes, "Biographies évangéliques", tome B, p.393)

  • #28

    duveau jeanne (mercredi, 05 avril 2017 23:38)

    Je soutiens le professeur Mercier car premièrement sa liberté de pensée est ligotée par le Président de l'université, d'autant qu'il enseigne la philosophie. Il n'y aurait qu'une pensée unique ! Que les écailles tombent de nos yeux. Nous vivons aujourd'hui le temps de l'inversion du bien et du mal. Restons vigilants et suivons la Vérité qui ne vient que des Cieux, l'évangile, et ceux qui ont le courage de la dire méritent soutien. Oui Dieu donne l'âme dès la conception de l'enfant, dans l'acte d'amour. Le 4e commandement "tu ne tueras point" est bafoué dans nos sociétés, dans de nombreux pays, y compris le Maroc. Vivons pour la vie et non pour son ennemie. Cependant la mise en oeuvre de maisons de soutien et de compassion aux parents s'avère urgente. La pauvreté nous guette, elle est déjà à nos portes...

  • #29

    carla maria orue (mercredi, 05 avril 2017 23:50)

    Il faut prier pour la conversion du clergé et en particulier pour nos évêques. Je vous recommande de lire les messages de la Vierge à Akita (Japon) Évêques contre Évêques, Cardinaux contre Cardinaux, ainsi que ceux de Garabandal, qui dissent de même et aussi ce que dit la sainte Vierge du Bon Succès à Mère Mariana à Quito en Equateur, celles-ci ce sont accomplies pour notre époque. Et pour finir regardez La Haute Vente 1830

  • #30

    Archambeaud (jeudi, 06 avril 2017 00:15)

    Je n'ai pas les termes exacts dans lesquels le professeur Mercier s'est exprimé par contre je trouve malhonnête l'argument par lequel l'évêque de Tournai se défausse pour répondre et triste qu'une Université qui se dit "Catholique" renvoie un professeur pour avoir dit en ce lieu (qui n'est donc pas neutre) ce que nous enseigne l'Eglise Catholique !

  • #31

    Renee-simone (jeudi, 06 avril 2017 00:49)

    Je soutiens le professeur Mercier pour sa droiture et courage. Il est temps de ne plus se cacher derrière l'ombre de son doigt..ce politiquement correcte mènera toute l'Europe vers une ruine catastrophique.

  • #32

    NOGUES (jeudi, 06 avril 2017 00:57)

    Que dit le PAPE ?

  • #33

    Jacques Gilloteaux (jeudi, 06 avril 2017 01:52)

    Comme ancien de l'UCL, j'ai ete honteux d'etre diplome et chretien de l'Alma Mater...Que font-ils nos prelats? Ils se cachent en Careme au travers de leurs secretariats pour eviter de surprendre les bons-pensants et garder la croissance de la laicite ? Pour tenir coup dans l'Eglise et contre elle et les croyants qui vont aussi se sentir en plus abandonnes par leurs pasteurs senses de rendre compte des valeurs morales qui restent. et pour respecter les commandements de la Loi.
    Ou va-t-on?
    Ou sont les rassurances publiques pour rassurer le troupeau?
    Dire que mon ancienne universite recevait des deniers de chaque paroisse, chaque annee, et maintenant elle renie son nom.
    Pourquoi s'appeler encore universite ... 'catholique'.?

  • #34

    micheline turgeon (jeudi, 06 avril 2017 03:07)

    Je suis du Québec au Canada et ce que je lis me scandalise. Que voit-on dans ce monde en ce moment? Des enfants tués au gaz chimiques,des enfants enlevés,des enfants-soldats,des enfants violés,des enfants rejetés,mal aimés.
    M. Corréus (commentaire 10) vous profitez de ce problème pour insérer des mensonges. Vous savez j'en suis sûre que les Luthériens et les Calvinistes sont CONTRE l'avortement et PRO-VIE. Vous ne faites que mêler les cartes! Quant à M. Nogues (commentaire 32) vous posez la bonne question! "Que dit le pape"? Mgr Guy Harpigny, je dois vous dire que je ne suis plus catholique à cause de personnes tel que vous. Je soutiens moi aussi le professeur M. Mercier. Puisse Dieu vous pardonner et vous, vous repentir. Relisez la parole en Jérémie 1: 5 qui dit:" Avant que je ne te forme dans le ventre de ta mère, je te connaissais.Et avant que tu ne sortes de son sein, je t'avais consacré..."

  • #35

    Jean (jeudi, 06 avril 2017 04:38)

    Le plus célèbre à s'être lavé les mains,se nomme 'Pilate' et sollicité en plus par les responsables religieux locaux de ce temps dont nous allons faire mémoire dans une semaine..
    L'histoire a une fâcheuse tendance à se répéter...
    Demandons pardon pour avoir crucifié le Christ ce jour là...
    Mais ne soutenons pas Pilate...

  • #36

    céline dalati (jeudi, 06 avril 2017 06:22)

    Professeur Mercier, souvenez-vous de Jésus, le plus juste d'entre les justes. Comment a-t-il été traité? De son temps, comme aujourd'hui, la vérité a dérangé, parfois jusque dans des institutions vénérables... catholiques, tant qu'elles n'ont pas à se mouiller.
    Justice vous sera faîte un jour.

  • #37

    de Pauw Charles (jeudi, 06 avril 2017 06:52)

    Le pape François auquel les évêques de Belgique aiment se référer "quand ça les arrange", qualifie l’avortement de « crime abominable ». Le catéchisme de l’Eglise aussi. Dès lors, la question est celle-ci: de quel côté est pour nos mitrés le scandale? Du côté d’un enseignant conforme à la morale catholique ou du côté d’une UCL qui trahit cette morale et qui condamne celui qui la respecte? Pour une fois, pourraient-ils nous répondre clairement, sans louvoyer, sans bouche en cul de poule, sans circonvolutions, sans noyer le poisson? Non, ne vous retournez pas, messieurs les épiscopes. Regardez-nous droit dans les yeux. Montrez-nous que vous n’êtes pas à plat ventre face aux puissants d’une université qui piétine la foi des chrétiens. Votre absence incompréhensible et regrettable à la courageuse « marche pour la vie » a déjà trop parlé. L'Eglise en Belgique et l'UCL en particulier il y a longtemps qu'elles n'a plus que le nom de catholique !

  • #38

    toto (jeudi, 06 avril 2017 07:31)

    L'université de Louvain est elle catholique rellement

    En tant que pratiquant il serait peut etre mieut de la consider comme laïc...

  • #39

    de saint chamas (jeudi, 06 avril 2017 08:02)

    Bravo pour votre lucidité, merci beaucoup pour ce texte bien écrit : je suis de tout cœur avec vous.

  • #40

    Michel Levas (jeudi, 06 avril 2017 08:42)

    Cela fait longtemps que, à de rares exceptions près, les responsables catholiques afin de s'adapter au monde, n'osent plus affirmer vraiment la bonne nouvelle. Evangéliser, c'est devenu "faire du prosélitisme". On préfère cacher la lumière sous le boisseau.
    Concernant l'avortement, au cours des 30 dernières années, je n'ai jamais entendu un prêtre ni un évêque dire dans une homélie que c'est un péché. Le règle implicite: surtout ne pas choquer!
    Dans le même temps, dans au moins 30 pays, des chrétiens sont assassinés car ils refusent d'abjurer leur foi.
    Qui donc est un vrai disciple du Christ?

  • #41

    LEVEL THIERRY (jeudi, 06 avril 2017 08:52)

    ce genre de position ambigu est une cause parmi tant d'autres de la perte de confiance dans l'église catholique et de la désaffection des églises conciliaires

  • #42

    Jean (jeudi, 06 avril 2017 09:01)

    Utiliser des arguments philosophiques et/ou théologiques pour tenter de justifier la position qu'adopte l'UCL, position qui est manifestement contraire à l'enseignement de l'Eglise, et à la Vérité, est un crime grave.

    Les évêques de Belgique devraient proclamer haut et fort que l'acte de l'avortement est un crime abominable et un meurtre, et ne pas se limiter à écrire que l'Eglise est opposée à l'avortement.

    Ceci ne concerne en rien la personne qui commet l'acte, puisque cette question relève du jugement de Dieu seul.

    Les belges devraient s'opposer avec bien plus de vigueur contre ce clergé qui est manifestement disciple de l'Adversaire.

    Nous sommes dans un temps où la radicalité dans la Foi en Dieu est nécessaire: nous devons choisir ou pour Dieu ou pour Satan. Il n'y a pas de compromis entre les deux.



  • #43

    Charles Jacquemin (jeudi, 06 avril 2017 09:40)

    Je suis scandalisé de constater les arguments spécieux utilisés par les évêques
    de Belgique pour balayer le problème.
    La vie est au cœur de message du Christ.
    L'avortement tel qu'il est mis en œuvre dans nos sociétés actuelles est en contradiction totale avec message du Christ.
    Si ces évêques n'ont pas le courage d'affirmer ainsi leur foi en Jésus Christ, ce ne sont pas de vrais disciples. Qu'ils démissionnent.

  • #44

    RM de Looz (jeudi, 06 avril 2017 09:41)

    "nous, les évêques, ne pouvons hélas ! soutenir M. Mercier (et donc le CONDAMNONS) parce qu’il ne fait pas de la théologie… mais nous appuyons les autorités de l’UCL parce qu’elles le condamnent au seul nom de la philosophie !" Voilà le triste résumé de cette saga déplorable et totalement incompréhensible pour une institution dite catholique

  • #45

    Paradis (jeudi, 06 avril 2017 10:10)

    Je soutiens la pétition

  • #46

    Pugnotti Caroline (jeudi, 06 avril 2017 10:15)

    les pharisiens contemporains ont parlé et fidèles à eux-mêmes contournent la Loi de Dieu !
    Monsieur Mercier, professeur de philosophie, est le premier martyre chrétien occidental à être lynché tel le diacre Saint Etienne !

    N'oublions pas que Dieu Trine nous regarde tous.......et scrute les coeurs sincères ou pas, et que chacun récoltera ce qu'il aura semé !

  • #47

    SACHY (jeudi, 06 avril 2017 10:20)

    PARFAITEMENT D'ACCORD AVEC LA PETITION

  • #48

    BRUN épouse LAUBER (jeudi, 06 avril 2017 10:24)

    Notre pape François a-til pris position officiellement devant la réponse perverse de l'évêque de Tournai.
    L'internaute -je ne retrouve plus son message- ne pouvait faire mieux, pour pointer l'hypocrisie de la réponse de cette "Université Catholique", que de citer l'encyclique de Jean-Paul II "Fides et Ratio".
    Bravo pour le courage de Mr Mercier.

    Catherine Lauber

  • #49

    Christine DE LA TOURRASSE (jeudi, 06 avril 2017 10:34)

    Ne conviendrait-il pas de supprimer "catholique" du nom de l'université qui deviendrait donc L'UL : Université de Louvain ? Merci de faire partie des Veilleurs.

  • #50

    RAAB gilles (jeudi, 06 avril 2017 11:02)

    La lâcheté des évêques est bien connue: il suffit de contempler les têtes de pleutres de la photo des évêques francophones de Belgique. Pas de vagues, surtout pas de vagues, jamais, contentons-nous d'aligner nos arguties jésuitiques sur celles du pape jésuite qui embrasse les musulmans et oublie les chrétiens d'Orient. L'important est d'être du côté des plus forts c'est à dire du côté de ceux qui tuent contre ceux qui se font tuer. Remember 1431! Pie XII auquel il est tant reproché avait, face aux nazis, un immense courage en comparaison de ces nouveaux mauvais bergers toujours prêts à fuir sitôt s'approche le loup. Seuls le viol et la débilité justifient l'avortement. Les gens d'église du Moyen-Age avaient une éthique de charité bien supérieure qui, aux femmes en détresse offraient le tourniquet des monastères.

  • #51

    Pascale de Montenay (jeudi, 06 avril 2017 11:06)

    La vierge pleure souvent . Quelle tristesse que de savoir tant d'enfants suprimés, et tant d'hommes et de femmes tentés de "fabriquer "des enfants dans des pays lointains. Où est le progrès ,quand l'homme est à ce point méprisé. Pleurons et prions avec Notre Dame,pour la conversion de notre hiérarchie qui préfère discourir sur le climat plutôt que d'aller à la rencontre des jeunes et des moins jeunes pour les enseigner , et les encourager à fonder des structures d'accueil pour les futures mamans et des réseaux efficaces d'aide . La miséricorde s'adresse aussi à ceux qui oeuvrent pour la vie. Je soutiens le professeur Mercier et je prie pour sa famille

  • #52

    Demanez Monique (jeudi, 06 avril 2017 11:23)

    Je reprends le commentaire n° 34 (du Québec):
    Jérémie 1: 5 qui dit:" Avant que je ne te forme dans le ventre de ta mère, je te connaissais.Et avant que tu ne sortes de son sein, je t'avais consacré..."
    Foi et raison s'appuient pour la recherche la vérité qui est une.
    Et puis, et puis: à quand une sexualité responsable??

  • #53

    roubeix (jeudi, 06 avril 2017 11:50)

    Surpris et scandalisé par la réponse de Mr Harpigny.
    Elle m'évoque les arguties et raisonnements embarrassés et alambiqués des pharisiens, grands prêtres et autres docteurs de la loi, décrits dans les évangiles et condamnés par Jésus Christ.

  • #54

    Michel De Keukelaere (jeudi, 06 avril 2017 12:07)

    La réponse de Mgr. Harpigny ou comment élaborer une théorie (erronée) pour se laver les mains, ne rien faire et une fois de plus abandonner les catholiques de Belgique! Le jugement particulier et dernier vaut aussi pour les évêques!

  • #55

    Nicolas Bellord (jeudi, 06 avril 2017 12:40)

    Thank you for your excellent demolition of the nonsense coming from Bishop Harpigny. I wonder whether Bishop Harpigny or his colleagues has read the brilliant speech by Cardinal Robert Sarah given in France recently in memory of Dr Jerome Lejeune.

  • #56

    noelie (jeudi, 06 avril 2017 13:25)

    je crois qu'il faut prier pour que les consacres nous donnent le bon exemple

  • #57

    Un simple catholique (jeudi, 06 avril 2017 13:46)

    Chers évêques... Votre réponse ne me scandalise pas car vous connaissant, j'étais sûr que vous alliez nous faire un texte du genre. Désapparier la Foi et la Raison, la Philosophie et la Théologie, vous n'avez rien trouvé d'un peu plus élaboré pour mieux fuir, à l'instar des limaçons, dans la glu de la lâcheté? Vous êtes sensés donner un cap aux catholiques et aux hommes en général, et vous les conduisez au ravin, vous les détournez de leur chance eschatologique car vous trahissez votre fonction et votre dignité.
    Vous osez donner des directives; moi je vous conteste, comme beaucoup de "ceux d'en bas". Votre langage n'est pas celui de l'Eglise magnifique et courageuse dans sa saine doctrine qui a traversé les siècles pour convertir et sanctifier les âmes.
    Continuez à trahir, à détruire ce que les générations ont bâti par amour du Christ et de sa sainte Mère. Vous serez rémunérés à hauteur de vos crimes. Oui, "crimes", le mot n'est pas trop fort, car quand on ne dénonce pas l'inadmissible et l'horreur, on est complices. Vous êtes complices d'Hérode, vous êtes complices de Pilate, vous êtes dans les filets du Cornu. Vous êtes donc des imposteurs et tout comme vous avez objecté la calotte rouge au dernier évêque belge digne de ce nom, je vous dénie le droit de porter la croix épiscopale. Pour porter la Croix, il faut être disciple en vérité, et être disciple, c'est tout risquer pour son Maître, sans jamais tenir compte d'un "quand dira-t-on" consensuel et délétère. Rassurez-vous, vous n'êtes pas seuls ; nombre de vos confrères français ou allemands etc... sont de la même veine, parfois en pire même. Les fidèles désertent, perdent la Foi par découragement, s'affadissent, tombent dans l'indifférence, l'athéisme, voire la haine de l'Eglise ; vous et vos pairs qui ne défendez pas l'innocent, vous et vos pairs qui avez tant choyés vos confrères pédophiles, vous et vos pairs qui n'inspirez plus que de l'écoeurement.
    Continuez à vous encenser, à jouer les faux modestes, à promouvoir les fruits magnifiques de votre dernier concile; vous êtes pitoyables dans vos comportements et idéologies.
    A titre personnel, si je suis encore d'Eglise après tout ce que j'ai vu, vécu et subi dans l'Institution, c'est parce que l'Immaculée de Dieu m' a repêché, et que sa Providence m'a fait découvrir ce qu'est la Tradition de l'Eglise, ce qui m'a rendu mes fondamentaux et ma fierté d'être catholique. Et si je vous trouve tant détestables, ce n'est pas par haine ou rancune, c'est parce que vous détruisez systématiquement les fruits de l'Esprit, les dynamiques, les vocations, les ouvriers de la moisson. Vous serez comptables des âmes perdues.
    En conclusion, vous me faites pitié car au final, votre sort n'a rien d'enviable.

  • #58

    Michel Thibodeau (jeudi, 06 avril 2017 13:50)

    Votre texte ci-haut est très beau et je l'approuve entièrement.
    Ci-dessous, je vous inclus copie de mon courriel d'hier en "québécois" ordinaire que j'ai fait parvenir à Mgr Harpigny en toute sincérité...
    M. Guy!

    Votre beau texte est un peu compliqué pour un citoyen ordinaire qui n'a que 20 ans de scolarité, �, mais je dois vous dire que le fait d'affirmer que l'avortement est un mal sérieux c'est déjà rare et méritoire. Autrefois, on parlait parfois de mal "intrinsèque", ou de meurtre, c'est plus facile à comprendre...et çà n'empêche personne d'exprimer sa compassion pour ceux qui le commettent.

    La façon dont l'Église choisit de délier ce mal, c'est l'affaire des évêques et du Pape entre eux. La façon de brouiller les cartes, c'est de fouter dehors ou de menacer ceux qui expriment clairement que le mal existe encore.

    Quand donc les autorités ecclésiastiques vont-elles cesser de parler du sexe des anges?

    Sincèrement, j'en ai marre de ces débats, commissions et synodes impossibles à expliquer même à mes enfants adultes, respectables et intelligents. C'est gênant de tenter de les convaincre de croire que le Cathéchisme de 95 existe depuis à peine 20 ans et que vous tenez encore des réunions complexes pour le remettre en question. Ces ridicules débats d'interprétation existent surtout depuis Vatican II et le très clair encyclique Humanae Vitae. Çà suffit!

    C'est scandalisant à la fin!

    Sortez du vestibule du temple où vous semblez tourner en rond comme des prisonniers. Sortez vers l'intérieur ou l'extérieur, mais sortez s'en!
    Aller prendre l'Air ou un peu d'air. Prier un peu plus et faites de l'exercise!

    Christ prends pitié de nous, les fidèles ordinaires!
    SS Jean XXIII, SS Jean-Paul II, priez pour nous!

    Michel Thibodeau
    Brossard

  • #59

    Bryche (jeudi, 06 avril 2017 13:51)

    Merci de défendre ces enfants donc le Christ.
    Quel triste spectacle messieurs de l'église
    Bryche

  • #60

    enfant de Dieu (jeudi, 06 avril 2017 14:08)

    Seraient-ils les nouveaux pharisiens ? Sa sainteté François connait-il les position des ces serviteurs de Dieu?

  • #61

    Sr Teresa Joseph (jeudi, 06 avril 2017 14:10)

    Je soutiens le Professeur Mercier.
    Je prie pour lui et pour notre Église.

  • #62

    de Larminat (jeudi, 06 avril 2017 14:25)

    scientifiquement ,medicalement philosophiquement moralement ,theologiquement ,lavortement est un meurtre, utiliserune discussion et des arguments de jesuite pour attenuer ou nier cette verite ,cest participer à ce crime . Que votre oui soit oui et votre non soit non.

  • #63

    Brochard (jeudi, 06 avril 2017 14:28)

    Très choquée par le soutien de l'êvèque aux responsables de UCL je soutiens le professeur Mercier et partage le commentaire N34 .Jérémie 1:5 qui dit: ( avant que je ne te forme dans le ventre de ta mère,je te connaissais.Et avant que tu ne sortes de son sein,je t'avais consacré)...

  • #64

    dé-pité (jeudi, 06 avril 2017 14:33)

    Comme j'aimerais être sûr que ces réactions et
    commentaires arrivent bien à destination de ces"Princes" de l'Église,véritable survivance d'une aristocratie d'un autre âge,qui se fichent éperdument de leurs ouailles,pourvu que leur soumission à la bien-pensence de gauche leur permette de continuer à se vautrer dans l'opulence de leurs fonctions !
    Bravo Pr. Mercier et bon courage

  • #65

    Baltus (jeudi, 06 avril 2017 14:48)

    Bizarre ! Le porte-parole de la maçonnerie, de l'ucl et de l'ulb prétendait il y a quelques jours que s. Mercier avair un point de vue politique et non philosophique et que là était le motif de son renvoi... Comment nos évêques maçons (et les autres) savent-ils encore faire le distinguo entre la foi, les propos du magistère, le politiquement correct, les ukases libertino-libero-libertaires et les conseils du gender devenu obligatoire ?

  • #66

    faure (jeudi, 06 avril 2017 14:55)

    merci à tous ceux qui ne sont pas des Ponce Pilate

  • #67

    Andre BUNOUF (jeudi, 06 avril 2017 15:04)

    Déchéance

  • #68

    DUCAROUGE (jeudi, 06 avril 2017 15:16)

    Je souscris absolument à cette pétition et reste médusé devant l

  • #69

    DUCAROUGE (jeudi, 06 avril 2017 15:25)

    Je souscris sans réserve à cette pétition et demeure médusé devant l'inaction des évêques sur un sujet aussi grave qu'est l'avortement. Ils devront répondre de leur lâcheté devant le tribunal de Dieu au moment de leur parution devant l'Eternel.

  • #70

    LOUIS Philippe (jeudi, 06 avril 2017 15:32)

    Depuis des années, la Vierge Marie dans ses nombreuses visitations nous avertit du danger que court l'Eglise ; elle nous recommande de ne pas juger car le jugement appartient à Dieu seul, mais nous demande instamment et le répète souvent: priez pour vos bergers, priez pour vos bergers car ils sont en danger!
    Pourquoi n'écoutons nous pas notre Sainte Mère du Ciel, véritable et merveilleuse prophétesse de notre temps!
    N'attendons pas qu'il soit trop tard; mettons nous en prière, jeunons...et gardons confiance en Notre Seigneur, Lui qui a déjà vaincu le monde, son Prince et ses serviteurs!

  • #71

    R C L (jeudi, 06 avril 2017 16:19)


    Lamentable réponse de Mr Harpigny et l'épiscopat belge.
    L'université de Louvain n'a rien de Catholic.
    Je sutien le courage du Proffeseur Mercier, merci Proffeseur

  • #72

    Dalebroux (jeudi, 06 avril 2017 18:12)

    Renier ses propres racines , voilà une belles façon de se tire une balle dans le pied !!
    VOUS SEREZ LES PREMIERS A MOURIR QUAND VOS « AMIS «  N '’AURONT PLUS BESOIN DE VOUS POUR TORPILLER VOS PROPRES FRERES DANS LE CHRIST !!!
    Vous n’êtes pas Ponce Pilate , NON NON , vous êtes Anne et CaÏphe !!

  • #73

    Yvette Dupuis (jeudi, 06 avril 2017 18:22)

    Que je suis déçue de la réponse de nos évêques !

  • #74

    Servatius (jeudi, 06 avril 2017 18:58)

    Jérémie 1: 5 qui dit:" Avant que je ne te forme dans le ventre de ta mère, je te connaissais.Et avant que tu ne sortes de son sein, je t'avais consacré..."
    On pourrait aussi faire référence à l'ANNONCIATION qui est le plus bel hymne de la sacralité de l'enfant à naître

  • #75

    PICQUART Elise (jeudi, 06 avril 2017 20:30)

    Bravo à Pro Europa Christiana pour sa fermeté et sa clarté dans la défense de Mr MERCIER, lequel est très courageux et mérite notre profond respect.
    J'habite Paris et je vous dis: surtout ne lâchez rien .,continuez à vous battre pour la vérité. C'est notre honneur de catholiques. La vérité finira par l'emporter.... Elise Picquart .

  • #76

    Philippe Mercier (jeudi, 06 avril 2017 21:00)

    Je ne suis plus, depuis maintenant assez longtemps, surpris de ce genre de réponse et de position prise, surtout depuis Vatican 2 (Vatican d'eux) , par ces autorités religieuses désireuses de plus plaire à l'esprit du monde plutôt que de défendre la Vérité. Elles n'osent d'ailleurs sans doute plus le faire car trop pusillanimes.
    Comme prises au piège par le Malin, l'Adversaire, il semble désormais qu'elles ne peuvent plus revenir en arrière.
    Ce qui ne fait que confirmer s'il est besoin que cette Eglise conciliaire et moderniste depuis le dernier concile est à la dérive et en perdition.
    L'avenir de l'Eglise, plus que jamais, se trouve être dans la Tradition catholique, véritable Eglise de Notre Seigneur Jésus Christ qui toujours condamne et dénonce sans ambiguïté avec courage et avec vigueur ce crime odieux, cet acte monstrueux.

  • #77

    Baguet (jeudi, 06 avril 2017 21:26)

    Je soutiens le professeur Mercier, et j'ai honte de l église Belge pour tant de tiédeur et de compromission avec le mal...Certains de nos prêtres et de nos évêques auront des comptes à rendre, et j'ai bien pitié d'eux...Ne nous étonnons plus de ne pas avoir de vocations dans nos pays...Dieu veut pour nous, de véritables pasteurs de vrais "pères" des "saints" et non pas des intellectuels qui justifient le mal avec de belles phrases et des "entourloupettes" dignent de nos plus malhonnêtes hommes politiques...

  • #78

    Michel G. (jeudi, 06 avril 2017 22:14)

    Je partage l'orientation du texte et des avis exprimés jusqu'ici. Merci à leurs auteurs!

  • #79

    Guy Bouchié de Belle (jeudi, 06 avril 2017 22:42)

    Bien que de confession Hindoue, j'approuve totalement le professeur Mercier et considère comme schizophrène la position des évèques disscociant philosophie et thélogie d'une telle étrange façon.

  • #80

    Sément Gérard (jeudi, 06 avril 2017 22:45)

    Les évêques seront-ils les derniers des catholiques à condamner l'avortement, alors qu'ils auraient dû être les premiers à le faire? A quoi servent-ils donc?

  • #81

    Claire Gaudreault (vendredi, 07 avril 2017 01:23)

    J'apprécie hautement votre réaction au message des évêques... que je juge incroyable! Comme si dans la vie courante, les gens séparaient entre philosophique et théologique leur position sur l'avortement. Comme si cette séparation, si elle existait, venait changer le fond de la question et donc le jugement sur la moralité de l'acte. Si une université, si un groupe d'évêques ne peuvent le faire qui l'enseignera à la génération montante.
    Ne pas oublier que le pardon libère le cœur repenti et donc qui reconnaît son péché et le regrette.

  • #82

    Geoffroy (vendredi, 07 avril 2017 07:39)

    La Vérité vous rendra libre.

  • #83

    DEYDIER (vendredi, 07 avril 2017 08:31)

    N'ayons pas peur °Dieu seul° est le tout puissant et anéantira tous les traîtres

    Soyons courageux et défendons l’Église dont Jésus est le corps immortel.

    Prions, prions, prions et restons dans la confiance totale...Le °cœur Immaculé de Marie° triomphera de l'ennemi...

  • #84

    de Provenchères Charles (vendredi, 07 avril 2017 08:40)

    J'apporte mon soutien le plus total à cette pétition, je suis scandalisé par l'attitude de cette Université qui n'a plus rien de catholique et par le silence des Évêques de Belgique .J’ai l’impression que l'Eglise de Belgique est encore plus " malade " que celle de France et ce n'est pas peu dire !!!

  • #85

    bourdeau (vendredi, 07 avril 2017 10:03)

    DROIT CANONIQUE : canon n° 1398 CANON DE 1985
    Celui qui procure un avortement, si l'effet s'en suit, encourt l'EXCOMMUNICATION LATEA SENTENTIAE. la peine ne peut être levée que par l'évêque. C'est le seul péché qui encourt l'excommunication. On ne peut pas être plus clair.
    Alors à quoi s'exposent ceux qui laissent autoriser l'avortement?
    Pourquoi ne cite t-on jamais cet article du droit canon? Cela suffit

  • #86

    Philippe Chatain (vendredi, 07 avril 2017 12:25)

    Depuis le vote, en 1975, en France dite Catholique et prétendument "Fille Ainée de l'Eglise", de la loi sur l'IVG, dite loi Weil, je n'ai jamais, vraiment jamais, entendu condamner dans un sermon en église l'avortement comme un crime. les encycliques de nos papes, et le Catéchisme de l'Eglise Catholique sont donc lettre morte pour nos évêques. L'attitude de la grande majorité du Clergé Catholique est inexplicable. Que leur oui soit un oui, que leur non soit un non, et que leur langage soit clair devant notre incompréhension. Quel genre de bergers sont-ils?

  • #87

    Oilsson (vendredi, 07 avril 2017 14:48)

    Je soutiens sans réserve le Professeur MERCIER. J'apporte mon soutien le plus total à cette pétition, je suis scandalisé par l'attitude de cette Université

  • #88

    Marques Bernard (vendredi, 07 avril 2017 15:16)

    Le politiquement correct vaincra-t-il la foi?...

  • #89

    Lionel DUCROS (vendredi, 07 avril 2017 22:10)

    Bravo pour votre excellente réponse à l'évêque de Tournai! il n'y a rien à ajouter; tout est dit.
    Veillons et prions pour nos misérables pasteurs!

  • #90

    Béatrice (vendredi, 07 avril 2017 22:24)

    Pour moi avorter est un meurtre. Que l'enfant est 4 semaines ou 1 ans le résultat
    est le même. La différence c'est que l'enfant que nous tuons à 4 semaines et souvent plus voir 1 mois 2 mois, nous ne pouvons pas l'entendre crier sa souffrance. C'est un acte abominable, il n'est même pas besoin de l'associer à la religion c'est un meurtre contraire à la nature humaine.

  • #91

    Santos (samedi, 08 avril 2017 06:52)

    Ao contraire de ce que dit M. Raab Gilles, (Seuls le viol et la débilité justifient l'avortement), il faut dire ici que ni le viol et la débilité justifient l´avortement. Seulement le cas d´avortement naturell, spontané, sans volonté de la mère.

  • #92

    Hervé Pasqua (samedi, 08 avril 2017 09:50)

    Il ne faut pas sacrifier à la pression sociale et à la lâcheté morale, l'exigence théologique et la fidélité à la foi. Des chrétiens sont morts martyrs pour ne pas avoir sacrifié à l'idole impériale. Respectons leur mémoire et prenons exemple sur ceux qui ont converti le monde en ne se convertissant pas à lui. Féilicitations à Mercier!

  • #93

    Struyven (samedi, 08 avril 2017 10:30)

    L'Eglise actuellement nous déçoit énormément. Je soutien fermement le Professeur Mercier qui lui, a le courage de dire la vérité. La Vérité pour le Seigneur est blanche ou noire, mais Ie Seigneur vomit les tièdes. Vu des réactions de certains catholique à la signature de ma pétition, il est justement grand temps de remettre les pendules à l'heure car peu considèrent encore l'avortement comme étant un geste peut-être malheureux mais banal. Si le Sel de la terre vient à s'affadir.........Que l'Esprit-Saint vous vienne en aide. Nous avons besoin d'un langage clair et sans ambiguïté ! L'UCL étant catholique elle n'a pas qu'un devoir philosophique mais conjointement d'un apport théologique ou alors qu'elle ne s'appelle plus "Catholique". Merci.

  • #94

    rey (samedi, 08 avril 2017 20:08)

    Je soutiens sans réserve le Professeur Mercier

  • #95

    Petitjean (dimanche, 09 avril 2017 00:06)

    Les évêques sont devenus ces "chiens muets" dont il est fait mention dans la Bible qui n'osent plus annoncer la Parole de Dieu pour ne pas déplaire aux hommes ce qui justifie en partie l'apostasie actuelle. Il vaut mieux plaire Dieu qu'aux hommes.
    Bravo au professeur Mercier

  • #96

    Antoinette de Langlade (dimanche, 09 avril 2017 10:20)

    Soutien total au professeur Mercier.
    Affliction devant la réaction incompréhensible pour une catholique de prudence mal comprise vis-à-vis de l'UCL - ou en fait de lâcheté - des évêques belges, plus enclins à adopter les opinions du monde qu'à respecter la Loi de Dieu, pensant être mieux acceptés par la société !
    Non seulement ils ne respectent pas leur engagement de prêtres, en défendant simplement et nettement un des commandements essentiels donnés à Moïse : "Tu ne tueras pas", mais ils perdent tout crédit vis-à-vis des fidèles effarés par leur prise de position.
    Malheureusement, aucune circonstance atténuante en ce qui les concerne par rapport à cette prise de position vraiment désolante, qui les discrédite totalement ! On attend plus de fermeté et de courage des représentants du Christ sur notre terre. Pardon d'être sévère mais comment réagir autrement ?
    En tous cas BRAVO au Professeur Mercier et COURAGE pour supporter ce qui l'attend encore !

  • #97

    Philippe (dimanche, 09 avril 2017 11:25)

    La barque penche déjà dangereusement et nos prélats se sont mis du mauvais côté. Mais qui sont-ils donc ? Cela fait déjà bien longtemps que je ne crois plus dans cette église avec tous ces prélats de pacotille et de carnaval juste bon à jeter aux orties.

  • #98

    Louise (dimanche, 09 avril 2017 18:55)

    J'appuie fermement le professeur Monsieur Mercier et je suis scandalisée de voir les évêques, à la manière de Pilate, "s'en laver les mains"... Quelle Tristesse ! Quelle Honte ! Je ne dis pas qu'il faut condamner les femmes qui se font avorter... Malheureusement, bien souvent, elles cèdent aux pressions de leur entourage, de la société. Je dis plutôt qu'il faut aider les femmes pour qu'elles aient la force et le courage de dire NON aux pressions de leurs pairs... PRIONS pour que LA LUMIÈRE DE L'ESPRIT DE DIEU éclaire nos Pasteurs et qu'ils aient le COURAGE D'AFFIRMER HAUT ET FORT le droit à la vie de l'enfant à naître et le droit pour la maman d'avoir l'aide nécessaire pour réussir à traverser tous ces bouleversements.

  • #99

    NiNi (dimanche, 09 avril 2017)

    La vérité nous rend libre .

  • #100

    BRIQUET Ch (dimanche, 09 avril 2017 23:34)

    Je soutiens la pétition.

  • #101

    Michel (lundi, 10 avril 2017 11:28)

    J-P Delville a essayé de rattraper l'hypocrisie maladroite de G . Harpigny. sur le plateau de la RTB. Bel essai!
    Mais il nous faut prier Ste Rita pour la cause désespérée des évêques tièdes et hypocrites qui font de notre Eglise une espèce de cénacle politique on l'on prend des virages intellectuels qui n'ont plus rien à voir avec la Bonne Nouvelle de Jésus Christ.Messieurs les évêques , quittez vos oripeaux démodés et entrez dans la vraie vie,comme les chrétiens.

  • #102

    marion Duvauchel (lundi, 10 avril 2017 15:09)

    Je soutiens cette initiative et reste médusée et de l'attitude de l'université, et de la réaction de nos évêques. Il est vrai qu'ils nous ont habitué à tant de lâcheté déjà.

  • #103

    PAYEN (jeudi, 13 avril 2017 13:33)

    JE SOUTIENS LA PETITION!!

  • #104

    Janick Benoit (samedi, 15 avril 2017 08:19)

    Je soutiens la pétition de toutes mes forces!

  • #105

    Danielle (mercredi, 19 avril 2017 18:59)

    Je suis très choquée par ce qui se passe à L'UCL, s'agit-il d'ignorance ou au contraire d'un choix délibéré de porter atteinte à notre humanité déjà tellement attaquée, à la famille aussi; toutes valeurs qu'osent encore défendre les chrétiens authentiques.

  • #106

    Marie (lundi, 24 avril 2017 20:58)

    Je soutiens pleinement le professeur Mercier. Nous ne sommes pas les auteurs de la vie. Dieu est le Créateur. Ne nous laissons pas berner par l'idée que l'avortement est un droit. C'est un crime contre la Vie et l'Amour!

  • #107

    EGOT Robert (jeudi, 04 mai 2017 14:31)

    Beaucoup d'évêques tant belges que français auront bien peine à justifier leurs prises de positions
    bizarres lorsqu'ils paraîtront devant le Seigneur qui est le BON PASTEUR, Ces évêques faillissent à leur mission.