ULTREÏA SUSEÏA, DEUS ADJUVA NOS - le Pr Mercier licencié

Nous apprenons ce soir une bien triste nouvelle, l'UCL a licencié le Professeur Stéphane Mercier. Nos premières pensées et prières lui sont adressées. Qu'il sache qu'il trouvera de très nombreux soutiens autour de lui.

 

Ainsi donc, l'UCL aura fait preuve de la plus profonde iniquité du début à la fin. Aveugle et sourde aux appels de croyants, d'éminentes personnalités ou professeurs émérites.

Les principaux décideurs de l'UCL auront donc choisi d'aboyer avec la meute et de condamner un innocent.

 

L'histoire dira que le premier martyr (du grec « martur », témoin {de Dieu}) belge contemporain aura été persécuté par une université se revendiquant catholique, la veille de Pâques...

 

Le Professeur Mercier aura été un exemple de dignité durant ces quelques jours. S'abstenant par exemple de critiquer son employeur lors de son allocution à la Marche pour la Vie. Sans se rétracter sur le fond de sa pensée et ses propos, s'excuser d'avoir pu éventuellement choquer certaines personnes (cfr entretien téléphonique diffusé sur KTO). Il a répondu aux attaques et à la violence inouïe qu'il subissait par l'amour et la compassion.

 

Nous sommes à présent tributaires d'une grande responsabilité morale à son égard. Celle de nous montrer aussi constants et fermes dans la foi, témoins comme lui du Christ ressuscité.

 

Il n'y a pas d'autre alternative.

 

Deus adjuva nos !

 

C. Viller

 

PS. MAINTENANT : Faites circuler encore plus la pétition www.e-petitions.org  

Écrire commentaire

Commentaires : 15
  • #1

    Mark Hobart (samedi, 01 avril 2017 08:36)

    Great men like you are our only hope. Solidarity brother!

  • #2

    André Devos (samedi, 01 avril 2017 10:51)

    Une débacle pour l'Universitas Studiorum et l'Eglise !

    Un tout grand merci, Pr. Stéphane, pour votre témoignage courageux.

  • #3

    Savonette (samedi, 01 avril 2017 11:43)

    Martyr pour sa foi. Tout mon soutien.

  • #4

    Savonette (samedi, 01 avril 2017 11:44)

    Il y a un problème avec votre lien lié à la pétition ...

  • #5

    Un simple catholique (samedi, 01 avril 2017 12:53)

    Il y en a eu beaucoup; aujourd'hui c'est le professeur Mercier, demain d'autres encore. L'Eglise et ses institutions se délitent jour après jour, méthodiquement. Les ennemis d'hier n'ont même plus à lever le petit doigt puisqu'une la multitude d'asticots est dans la pomme...
    Les persécuteurs et démolisseurs sont ceux qui tiennent les rênes. Notre-Dame nous avait prévenus, notamment à Fatima. Gardons la Foi et tenons ferme le cap. La victoire finale sera au Christ et à ceux qui lui ont été fidèles dans les vents contraires.

  • #6

    M.E. de Ruette (samedi, 01 avril 2017 15:05)

    Merci professeur Mercier, vous êtes courageux et vous le payez cher. Que Dieu vous bénisse, toutes nos prières vous accompagnent.
    Nous sommes vraiment en pleine décadence, cela se retournera contre nous.
    Haut les cœurs, Dieu vaincra !

  • #7

    Celso L. L. da Costa (samedi, 01 avril 2017 22:33)

    As a full time volunteer of the American TFP (Tradition, Family, Property, Inc.) I turn my prayers and support for Prof. Mercier in his anti-culture of death position. Yes, Dieu vaincra, let's press the attack against the enemies of the Catholic Church.

  • #8

    Gilles Olivier (samedi, 01 avril 2017 23:47)

    J'ai eu des ennuis en 1990 lorsque j'ai apporté des prières relatives à l'avortement au Sénat belge... Je voulais alors attirer l'attention des sénateurs PSC sur les conséquences d'un vote en faveur de la dépénalisation de l'avortement... La police militaire m'a confisqué les documents arguant du fait que le Sénat était une zone neutre... J'ai pu assister au débat où j'ai été scandalisé par le peu de sénateurs présents pour une question aussi importante...
    Après la séance parlementaire j'ai été interrogé par la police militaire qui m'a avertit que je risquais de sérieux ennuis pour ce que j'avais fait. Un ministre est cependant intervenu en ma faveur...

  • #9

    Dr Ruth Oliver MB.ChB.FRCP(C) (dimanche, 02 avril 2017 01:33)

    God is the Just Judge of those who break His Commandments,
    5th Commandment."Thou Shalt NOT Kill!". Abortion supporters will face His Wrath. Hell really exists for the unrepentant.

  • #10

    Jeanine Gilis (dimanche, 02 avril 2017 10:08)

    En tant que croyant, la position et les paroles des "catholiques" dans le pouvoir (UCL, évêques...) me rapellent celles de Judas, de Pierre et des phariséens le vendredi saint. Et la dignité du prof. Stéphane Mercier resemble en tout à celle de notre Seigneur! Quel témoignage! On a de quoi prier pendant la semaine sainte cette année

  • #11

    LEFEBVRE (lundi, 03 avril 2017 09:52)

    Merci Stéphane d'avoir osé réveiller les consciences sur un sujet aussi tabou que l'avortement. Ce sont les plus petits du peuple de Dieu qui sentent bien là où est la Vérité.

  • #12

    Egbert Egberts (mercredi, 05 avril 2017 12:59)

    Toutes mes sympathies à Stéphane Mercier. Nous entrons dans une période de séparations, où les vrais chrétiens, ceux qui suivent avant tout le Christ, seront chassés des cénacles seulement religieusement chrétiens, dont les priorités sont ailleurs : ne pas bousculer la sacrée opinion publique formatée par des philosophies anti-chrétiennes. L'Eglise catholique n'échappera pas à une telle séparation qui sévit dans nos églises protestantes depuis des années. "Qui n'est pas avec moi est contre moi", a dit Jésus.

  • #13

    Nicolas Bellord (mercredi, 05 avril 2017 17:25)

    I duly signed the petition and copied the letter to the four or five email addresses. I have received two emails from His Lordship Guy Harpigny, Bishop of Tournai, and I am a bit lost as to what to say to him. As I understand it Father Mercier was giving a lecture on philosophy in which he said that abortion was murder. The Bishop seems to be suggesting that this is a purely philosophical idea and the Church has only theological and pastoral views on the subject. This is a rather curious view and I wonder what Pope St John Paul II would have thought of this suggestion that philosophy has no place in the teaching of the Church. In any case I think there is an argument in Natural Law as well as the Decalogue against abortion. I note Bishop Harpigny thinks that abortion is a drama for the aborted child. Anyone for drama? In any case what happened to free speech particularly in a university? I do hope some more competent person than I will reply to Bishop Harpigny.

  • #14

    C. Viller (samedi, 08 avril 2017 16:02)

    Je me permets d'apporter une rectification à l'article, qui ne change absolument pas le fond du problème. Le Professeur MERCIER n'a pas été à proprement parler licencié. L'UCL lui a "proposé", titre de sanction disciplinaire, un licenciement. Il va pouvoir prendre connaissance du dossier disciplinaire et sera invité à être entendu afin de présenter sa défense. Par conséquent, toutes les démarches auprès du pouvoir organisateur, entre autres les évêques, toutes les marques de soutien et surtout les prières pour le prof Mercier sont opportunes. N'hésitez donc pas à signer la pétition, à écrire "à qui de droit" etc.

  • #15

    Alexandre SOROKINE (mercredi, 10 mai 2017 00:25)

    Comme orthodoxe, participant depuis plusieurs décennies à la défense des valeurs chrétiennes et à la défense de la vie, j'ai lu le long texte très riche et pertinent du professeur MERCIER. Son sacrifice ne sera pas inutile, on en parlera encore dans des années.
    Il est pour moi le SOLJENITSINE, d'une université catholique qui a, hélas, tournée le dos à ses valeurs.