Me voici Seigneur !

L'actualité, inondée par les attentats terroristes antichrétiens et les cris de leurs victimes, nous montre une humanité dans l'errance.

Errance de ceux qui sèment la terreur et la mort au nom d'Allah. “L'heure vient où quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Dieu”, annonçait Jésus (Jean, 16-2).

 

Errance de ceux qui persistent à vouloir le triomphe d'une religion fausse marquée par le sceau d'une violence ontologique, de sorte que partout où elle domine, les chrétiens sont persécutés, discriminés et méprisés. Samuel Huntington relevait à raison que « les frontières de l’islam sont sanglantes ».

 

Errance de ceux qui, s'évertuant à construire un monde sans Dieu, centré sur l'homme et ses désirs matériels, répondent à ces événements tragiques par la mollesse et l'aveuglément.

 

De part et d'autre triomphe le Mal, qui s'engouffre là où gît le vide.

 

Face à cela, il n'y a qu'une réponse, l'unique. Ne cesser de bâtir le Royaume de Dieu.

Qu'est-ce le Royaume de Dieu ? Un trésor caché et découvert dans un champ, nous dit Jésus dans la parabole (Matthieu, 13-44). Il faut donc d'abord chercher le Royaume avant tout.

 

Jésus nous explique comment y parvenir : “quiconque ne renonce pas à lui-même ne peut être mon disciple” (Luc, 14-33 ; Matthieu, 16-24).

 

Alors, “prends ta croix et suit-moi” ! Jésus, nous invite à briser avec Lui le cercle de la violence par la puissance de l'Amour et à proclamer le Royaume.

 

Et Jésus d'insister avec gravité sur ces points fondamentaux de son enseignement : “avez-vous compris toutes ces choses (Matthieu, 13-51)?”

 

La question appelle donc de notre part une réponse, une réaction immédiate et entière, sans compromission, un engagement sans la moindre hésitation.

 

En effet, quelle sorte d'homme découvrirait un trésor caché sans le montrer? L'homme qui possède de la nourriture en abondance peut-il laisser son prochain mourir de faim?

 

Car c'est bien de cela qu'il s'agit lorsque nous avons peur de partager notre Foi, d'être des évangélisateurs et de réagir aux attaques incessantes contre nos Frères persécutés, prisonniers de nos tiédeurs, de notre pusillanimité, et surtout de notre manque de Foi et d'Espérance. C'est de cela qu'il s'agit lorsque, gagnés par le découragement, nous assistons passivement aux événements du monde en oubliant que bâtir le Royaume, c'est suivre le Christ inconditionnellement, et par conséquent, de prendre sa croix, renoncer à soi-même et partir convertir les nations.

 

La tâche paraît-elle impossible à réaliser?

 

“Demandez et on vous donnera ; cherchez, vous trouverez ; frappez, on vous ouvrira. En effet, quiconque demande reçoit ; qui cherche trouve; à qui frappe, on ouvrira” (Luc, 11, 9-10).

La chaos actuel, reflet des coups de boutoirs de Satan, met notre Foi à l'épreuve.

 

Il appelle des réponses politiques biensûr, mais aussi et surtout spirituelles.

 

Jésus nous interpelle vigoureusement, mais avec la tendresse d'un Père qui nous destine à la Vie éternelle. Il nous demande d'être prêt, d'agir, d'être disposé à payer le plus lourd tribu, de prendre avec Lui Sa Croix.

 

“Je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups” (Luc, 10-3). Allez, enseignez et convertissez les nations!

 

Car en ces temps où les loups sont entrés dans la bergerie, sur le chemin de l'Amour et du Sacrifice, nous n'avons encore fait que nos premiers pas…

 

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    Stoquart (mercredi, 03 août 2016 11:22)

    J'aime à la fois l'image et le texte. Tout y est dit. Merci

  • #2

    Denis (mercredi, 03 août 2016 21:35)

    L'image me rappelle une époque où les chrétiens semaient la mort au nom de Dieu et ou l'Eglise était plutôt triomphaliste. Ce n'est pas particulièrement le bon exemple à montrer aux musulmans. Rappeler le temps des croisades ne fait au contraire que donner de l'eau au moulin des anti-chrétiens. En tant qu'Ultramontain, il faudrait plutôt faire comme http://www.koztoujours.fr/le-pape-nest-toujours-pas-un-chef-de-guerre

  • #3

    Eric (jeudi, 04 août 2016 12:45)

    cher Denis,
    mieux vaut reflechir en peut avant dire des betises, car je me demande ce que vous allez criez qaund les ennemies ce trouvent devant vous ? etes vous pres a mourir ? si non, commencez a priez de tout votre coeur.

    et priez surtout pour ce pape qui en a tres tres tres grand besoin, comme il aime tellement tres fort le monde et non le ciel.
    Eric

  • #4

    VERITATIS SPLENDOR ! (jeudi, 04 août 2016 22:25)

    Une réponse claire et nette à Denis....
    https://www.youtube.com/watch?v=I_To-cV94Bo